Groupement international des Secrétaires Généraux des Universités Francophones
Vol.5 No.1 Novembre 2012

 

Dans ce numéro :
Mot du président
Retour sur le 18e colloque du GISGUF
Assemblée générale
Réunion du conseil d'administration
Colloque du GISGUF à Bordeaux en 2014
Projet de coopération universitaire en Haïti
Institut de la francophonie pour la gouvernance universitaire
Nouvelles de l'AUF
Nouvelles des membres
Événements à venir

Mot du président

Chères et chers collègues,

Ces deux dernières années ont été bien chargées pour le conseil d'administration (CA) du GISGUF. Permettez-moi donc de revenir sur quelques éléments qui ont marqué cette période.

Évidemment, la préparation du colloque de Beyrouth de fin avril 2012 a fait l'objet d'un suivi et d'une attention toute particulière du CA. Grâce à l'engagement sans faille de notre collègue Fouad Maroun, secrétaire général de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth, cet événement majeur pour notre groupement a été un brillant succès.

En matière de diffusion d'information au sein de notre groupement, nous avons dû faire face à un problème important de perte de contact avec nos collègues d'Afrique du Nord et d'Afrique Sub-saharienne. Les changements de personnes aux postes de secrétaires généraux et la situation en Côte d'Ivoire en 2011 ont été les causes principales de cette situation. Heureusement, grâce à différentes interventions directes des membres du CA auprès notamment de directions régionales de l'AUF, nous sommes parvenus à rétablir des liens avec ces collègues. Cela fut ensuite consolidé lors de notre assemblée générale de Beyrouth où notre collègue Jérôme Balou bi Toto (Côte d'Ivoire, Université de Cocody), qui a quitté sa fonction de secrétaire général, a été remplacé par M. Pawoubadi Pidabi (Université de Kara, Togo) et pour l'Afrique du Nord nous pouvons désormais compter sur M. Mohamed Aziz Chad (Université Moulay-Ismail-Meknès).

Si la communication entre les différentes composantes de notre groupement a été un sujet préoccupant, l'avenir de notre groupement l'a été tout autant. Le CA a entrepris une réflexion sur le sujet et celle-ci s'est ensuite poursuivie lors de l'Assemblée générale de Beyrouth. Il en est ressorti une volonté de placer notre groupement dans une dynamique nouvelle d'une part par rapport à ce que font les associations nationales et d'autre part dans le contexte de la nouvelle politique de l'AUF vis-à-vis de ses différents partenaires. Aujourd'hui, il est important de trouver un rythme d'activités qui donne au GISGUF une bonne visibilité au niveau de l'expertise qu'il peut mettre à disposition de l'AUF, mais également auprès de pays qui ne dispose pas d'association nationale. Nous avons la capacité de développer des formations dans divers domaines de la gestion des universités, valorisant ainsi la particularité administrative de notre réseau par rapport à d'autres réseaux universitaires.

Nous devons également développer les échanges entre membres du GISGUF et cela bien au-delà des membres du CA. Dans le contexte de la politique de l'AUF nous pouvons jouer un rôle notamment sur le thème de la gouvernance universitaire, l'un des thèmes majeur de l'AUF. À nous de ne pas manquer cette opportunité qui contribuera à la pérennité du GISGUF. Mais celle-ci tient également à notre capacité à assurer une gestion administrative efficace de notre groupement permettant un suivi et une visibilité accrue de nos activités, sachant que tous les membres sont déjà bien pris dans leurs charges institutionnelles. Sur ce dernier point, nous avons pu compter dès 2011 sur notre collègue Michel Quimper qui apporté une aide précieuse à la présidence du GISGUF de manière à faire en sorte que le dispositif «opérationnel» au service du CA soit sous contrôle indépendant du président et des membres du conseil d'administration. Je tiens à l'en remercier tout particulièrement. Mais il nous faut aussi nous donner les moyens de nos ambitions et par conséquent d'assurer financièrement notre fonctionnement (mise en place de formation, organisation du colloque biennal, etc.). Cela doit passer aujourd'hui par une clarification du statut de membre et une définition des cotisations en accord avec ce statut. C'est pourquoi lors de l'assemblée générale, il a été envisagé de passer à une cotisation annuelle plutôt qu'une cotisation prélevée uniquement lors du colloque biennal.

Aujourd'hui, les données sont claires!
Le GISGUF est à un tournant important de son existence, des opportunités se présentent avec des actions à mettre en œuvre afin de répondre à une demande. Nous devons relever ce défi !

En conclusion, je souhaite remercier deux collègues du CA qui nous quittent. Tout d'abord Jérôme Balou Bi Toto qui quitte ses fonctions de secrétaire général de l'Université de Cocody (Côte d'Ivoire) et de président du Réseau africain des secrétaires généraux des universités francophones (RASGUF). Tout au long de ces années passées au CA, il aura été un partenaire important dans nos relations avec l'Afrique Sub-Saharienne. Je l'en remercie très chaleureusement et nous lui souhaitons beaucoup de succès pour la suite de sa carrière. Quant à Normand Trudel (École de technologie supérieure de Montréal), l'heure d'une retraite bien méritée a sonné. Normand a largement contribué à donner de la visibilité à notre groupement en faisant preuve d'une grande générosité et disponibilité. Il géra, notamment, notre lettre d'information et notre site internet et fut d'une aide très précieuse dans l'organisation du colloque de Yaoundé. Cela pour ne citer que quelques exemples de ce rôle très actif qu'il a tenu au sein du CA et nous lui en sommes tous très reconnaissants. Un très grand merci à toi Normand, que ta retraite soit riche en activités passionnantes. Depuis quelques mois, Normand a laissé son siège du CA à notre collègue Luc Maurice de l'Université du Québec en Outaouais et président de l'Association des secrétaires généraux d'établissements universitaires du Québec (ASGEU). Nous sommes très heureux de sa venue au sein du CA, comme nous sommes également heureux d'y accueillir deux autres nouveaux collègues M. Laurent Despy (Université de Liège) pour la Belgique et M. Eric Dutil (Université de Bordeaux 1) en tant qu'organisateur du prochain colloque du GISGUF en 2014 et donc nouveau 2ème vice-président du GISGUF. Nous nous réjouissons de cette future collaboration.

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter à toutes et à tous une excellente fin d'année 2012.

Stéphane Berthet, président du GISGUF

Retour sur le 18e colloque du GISGUF
Beyrouth 2012

Autour du thème : «L'Université et le service à la collectivité : une approche du développement durable», l'objectif de ce colloque a été de partager les expériences et les meilleures pratiques recensées dans les établissements. Le Colloque a été organisé par M. Fouad Maroun, secrétaire général de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth, et cela en collaboration avec l'Université Saint-Esprit de Kaslik, le concours de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et le soutien de la Banque Audi et des associations des secrétaires généraux de France, du Québec et de Suisse.


Sur la photo, M. Fouad Maroun et M. Bernard Cerquiglini, recteur de l'AUF.

Vous trouverez sur le site du GISGUF les allocutions prononcées par le M. René Chamussy, recteur de l'Université Saint-Joseph, M. Stéphane Berthet, président du GISGUF, et M. Bernard Cerquiglini, recteur de l'AUF, lors du colloque.

M. Bernard Contal, secrétaire général de l'Université de Poitiers en France, a rédigé un résumé complet de toutes les activités du colloque, ainsi qu'une synthèse dans laquelle il fait le lien entre chacune des interventions.

Le colloque a été un succès grâce à une organisation sans faille et des interventions de qualité. Plus de 70 secrétaires généraux ont participé au colloque.

Vous trouverez tous les documents relatifs au colloque sur le site Web du GISGUF, dans la section Colloques et formation.

Assemblée générale

Le 27 avril à Beyrouth se tenait l'assemblée générale du GISGUF. M. Luc Ziegler, secrétaire général de l'Université Henri Poincaré, Nancy 1 et trésorier du GISGUF, a présenté le bilan financier du Groupement. Exceptionnellement, le trésorier a choisi l'alexandrin pour transmettre son rapport. M. Stéphane Berthet, secrétaire général de l'Université de Genève et président du GISGUF, a présenté son rapport couvrant la période de mai 2010 à avril 2012 dans un style plus conventionnel. Ces rapports peuvent être téléchargés sur le site Web du GISGUF


Sur la photo, M. Luc Maurice (Université du Québec en Outaouais, Québec), M. Pawoubadi Pidabi (Université de Kara, Togo), M. Fouad Maroun (Université St-Joseph, Liban), Mme Louise Jolicoeur, secrétaire (École Polytechnique de Montréal), M. Stéphane Berthet, président (Université de Genève), Mme Marthe Isabelle Atangana-Abolo (Université de Dschang, Cameroun), M. François Paquis, 1er vice-président (Université Paris Descartes), Mme Magdalena Miatello (Université Paris Dauphine), M. Luc Ziegler, trésorier (Université Henri Poincaré, Nancy 1, France), Laurent Despi (Université de Liège, Belgique), Mohamed Aziz Chad (Université Moulay-Ismail, Maroc). La liste complète des membres du conseil d'administration se trouve sur le site du GISGUF, dans la section Membres du CA.

Réunion du conseil d'administration

Le conseil d'administration du GISGUF s'est réuni le 26 octobre à l'Université Paris-Descartes dans le cadre d'une séance régulière au cours de laquelle les sujets suivants ont été traités :
- la réception et l'étude du bilan du Colloque tenu en avril dernier
- les orientations à privilégier en matière à la fois de stratégie de communication avec les membres du GISGUF, et de diffusion et de promotion des activités du GISGUF par la création d'un site Web
- l'élaboration d'un argumentaire sur le principe et les modalités d'une cotisation annuelle au GISGUF
- réception du rapport détaillé du trésorier
- l'état de situation des échanges et des projets de collaboration avec l'AUF
- échanges sur la thématique et certaines modalités d'organisation du prochain colloque en avril 2014
- modalités relatives à la confection d'un recueil de documentation en matière de gouvernance universitaire pour référence.

La prochaine rencontre du conseil d'administration aura lieu en février 2013, dans un lieu à déterminer.


Le 26 octobre à Paris : M. Fouad Maroun (Liban), M. Éric Dutil (France), M. François Paquis, 1er vice-président et hôte de la rencontre (France), Mme Louise Jolicoeur (Canada), M. Toto Jérôme Balou Bi (Côte d'Ivoire), Mme Magdalena Miatello (France), M. Stéphane Berthet, président (Suisse), M. Pawoubadi Pidabi (Togo), M. Michel Quimper (Canada), M. Luc Ziegler, trésorier (France), et M. Luc Maurice (Canada)
.

Colloque du GISGUF à Bordeaux en 2014

Le conseil d'administration du GISGUF a choisi Bordeaux pour la tenue du 19e colloque du Groupement. La France accueillera donc ce rendez-vous important des secrétaires généraux francophones en avril 2014. Le comité organisateur du colloque, présidé par M. Eric Dutil, secrétaire général de l'Université de Bordeaux 1, doit encore finaliser certains détails.

Plus d'informations sur le colloque seront transmises à tous les membres du GISGUF dans les prochains mois.

Projet de coopération universitaire en Haïti

En février 2010, l'AUF demandait au GISGUF de contribuer à l'effort de reconstruction du système d'enseignement supérieur haïtien. Le GISGUF a évidemment répondu par l'affirmative, soulignant qu'une telle action serait pleinement en phase avec la mission du Groupement qui est d'entretenir une dynamique d'échanges et de transferts d'expériences et de compétence entre les secrétaires généraux d'universités francophones. Rappelons que l'Université d'État d'Haïti a presque totalement été détruite en janvier 2010 et une seule des facultés a résisté au séisme, qui a causé la mort de 300 des 20 000 étudiants.

En mai 2010, M. Stéphane Berthet, président du GISGUF, a d'ailleurs participé aux Assises internationales pour la reconstruction du système universitaire haïtien, organisées par l'AUF avec l'appui de l'Université de Montréal. Par la suite le GISGUF, par la voix de son président, a eu l'occasion de faire des propositions d'aide concrète pour des missions d'aide, notamment auprès de l'Université d'État de Haïti. Mais la situation extrêmement complexe n'a pas permis à ces projets de voir le jour rapidement.

Récemment, le Bureau Caraïbes de l'AUF a été mandaté par l'Université d'État d'Haïti pour l'aider à mettre en place certains aspects du projet d'établissement du nouveau campus Henri Christophe, offert à la République d'Haïti par la République Dominicaine et dont les bâtiments ont été inaugurés en janvier 2012. Ce campus se trouve à Limonade, commune située au nord du pays.

L'AUF doit apporter une aide concrète pour accompagner cette ouverture sur le plan administratif. Elle souhaite prévoir trois missions d'experts, de une à deux semaines chacune, dans les trois domaines suivants : gestion des horaires et des locaux, gestion du personnel administratif, comptabilité et gestion. L'AUF a fait appel au GISGUF afin que nous intervenions sur place pour mettre en œuvre la gestion administrative du campus. Une mission exploratoire des président et trésorier MM. Berthet et Ziegler aura lieu début novembre en compagnie du professeur Michel Dispersyn, directeur régional Caraïbes AUF, afin d'évaluer les besoins exacts qui permettront de définir rapidement des missions spécifiques sur différents aspects de la gestion du campus.

Institut de la francophonie pour la gouvernance universitaire

L'AUF a créé en 2009 l'Institut panafricain pour la gouvernance universitaire (IPAGU) en partenariat avec l'Association des Universités du Commonwealth. Les actions développées par l'IPAGU ont été :
- la réalisation de séminaires de formation dans différents pays d'Afrique et de l'Océan Indien,
- le suivi des établissements par des équipes d'experts chargées de mettre en oeuvre une démarche qualité dédiée à l'amélioration de la gouvernance des établissements,
- la rédaction et l'édition de guides, de procédures destiné à construire des "boites à outils" pour les établissements.

En 2012, l'AUF a souhaité internationaliser son Institut et l'a transformé en Institut de la francophonie pour la gouvernance Universitaire (IFGU). Des discussions sont en cours entre le GISGUF et l'IFGU afin de définir de quelle manière le GISGUF pourra intervenir dans des actions relatives notamment à la formation de cadres ou la mise en œuvre de services en ligne.

Nouvelles de l'AUF

Intervention du recteur de l'AUF devant la Conférence ministérielle de la Francophonie
Le 12 octobre 2012, M. Bernard Cerquiglini, recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie est intervenu devant la Conférence des Ministres de la Francophonie (CMF), réunie à Kinshasa en marge du XIVe Sommet de la Francophonie.

Rappelons que cette conférence se réunit chaque année afin d'assurer la continuité politique du Sommet de la Francophonie. Les États et gouvernements membres ou observateurs du Sommet y sont représentés par leur ministre des Affaires étrangères ou le ministre chargé de la Francophonie. La CMF a pour mission, entre autres, de se prononcer sur les grands axes de l'action multilatérale francophone.
Lire le discours du recteur M. Bernard Cerquiglini

Côte d'Ivoire : réouverture des universités publiques après plus d'un an de fermeture
Le lundi 3 septembre 2012, après plus d'un an de fermeture pour une réhabilitation totale, les universités publiques de Côte d'Ivoire ont rouvert leurs portes. Près de 88 217 étudiants ont repris le chemin de l'université
Suite>>

Vous pouvez également suivre les actualités de l'AUF sur Facebook.

Nouvelles des membres

Présidence du RASGUF
Mme Marthe-Isabelle Atangana-Abolo, secrétaire générale de l'Université de Dschang (Cameroun), est la nouvelle présidente du Réseau africain des secrétaires généraux des universités africaines (RASGUF).

Sur la photo, Mme Atangana-Abolo est avec M. Toto Jérôme Balou Bi, ex-secrétaire général de l'Université de Cocody (Côte d'Ivoire) et président sortant du RASGUF.


Événements à venir

2013
2014
  • 19e Colloque du GISGUF
    Avril, Bordeaux (France)

Groupement international des Secrétaires généraux des Universités Francophones
www.gisguf.org

Production : École de technologie supérieure, Montréal, Canada